collecter les bestioles


Voici les naturalistes à la collecte des petites bêtes : araignées, fourmis, sauterelles. En fouillant sous les herbes, les écorces, dans les tunnels construits par ces bestioles, puis en les capturant à la main, à l’aide d’une pince souple, ou avec un aspirateur à bouche. Une fois saisis, les collectés sont mis dans un pilulier sur lequel il y aura une étiquette avec la date, le code du lieu de la collecte et son opérateur.

aspirateur
aspirateur à bouche d’après fao.org
piluliers&clés
piluliers avec les bêtes récoltées et clé de détermination sur la paillasse de l’entomologiste

composés organiques volatiles

Lors de l’inventaire éclair de la biodiversité réalisé à la station biologique de Paimpont en juillet 2017, j’ai été invité par Jean-Pierre Caudal,  ingénieur en écologie expérimentale à Rennes 1 , à découvrir le dispositif technique mis en place pour la recherche effectuée par Cécile Monard, écologue spécialisée dans les bactéries du sol à Rennes 1. Ce dispositif permet de capturer et de qualifier les composés organiques volatiles émis par les bactéries du sol.

C’est au cours des échanges avec Jean-Pierre qui s’en sont suivis que j’ai découvert qu’en plus des échanges de composés organiques volatiles qu’émettent aussi les végétaux, il existe des échanges souterrains entre les plantes réalisés par la médiation des mycorhizes.

résumé du projet d’enquête

À travers un questionnement à contre-pied de l’inventaire biologique, je me suis positionné comme observateur-maïeuticien des affects des humains vis-à-vis des non-humains et de la manière dont ces humains perçoivent, ressentent, traduisent ou sont pris par les échanges de signes dans la biosphère. Je souhaite, en élaborant un compte-rendu vidéo de ces observations et entretiens, questionner les prémisses classificatoires imposées par le langage symbolique et tenter de contribuer, à travers la prise en compte de la sémiotique des sois non-humains, à une voie alternative de recherche-action pour alimenter notre « sagesse systémique ».

athenae_negatif