être affecté

Nous reprenons ici le titre d’un article de Jeanne Favret-Saada (1990) qui fut un temps marginalisée par le  monde académique pour avoir parlé ouvertement de la manière dont son terrain d’ethnographe du bocage mayennais l’avait affectée. Mathurin Carnet nous parle aussi de la manière dont il est affecté par certains des arthropodes qu’il étudie. Il est entomologiste, conservateur de la Réserve naturelle régionale des landes et marais de Glomel (22), et nous l’avons rencontré lors du BioBlitz à la station biologique de Paimpont en juillet 2017.

Favret-Saada, J., 1990. Être affecté. Gradhiva, (8), 3-9.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.